Le conteneur à parois souples en tissu, qui est assez rigide pour garder sa forme et qui peut  soutenir de grands arbres, est un conteneur aéré. Il a une capacité unique d’améliorer la structure des racines d’une plante. La structure de la racine fibreuse est la clé de la croissance d’une plante, qui lui permet de développer davantage de fleurs et de fruits, et une plus grande résistance aux insectes et aux maladies.

Les racines qui poussent dans des contenants rigides finissent par atteindre les parois du récipient, puis elles commencent à tourner en rond à la recherche d’un environnement plus favorable. Lors de l’examen, ces systèmes racinaires présentent quelques racines fortes au centre avec très peu de ramifications. Elles sont souvent liées ou ceinturées sur elles-mêmes et, en fonction du type de plante, peuvent produire une racine pivotante qui passe à travers le fond des récipients. Ces caractéristiques peuvent entraver le taux de la croissance de la plante, et dans certains cas, ses chances de survie lorsqu’elle est transplantée.

Les racines cultivées dans un pot en géotextile entrent en contact avec le tissu en toile résistante, mais contrairement au pot en plastique qui est lisse et où les racines « glissent » sur les bords internes du pot, ce tissu permet aux racines de s’y agripper, ce qui  empêche la poursuite longitudinale de la croissance de la racine, et ce qui force la racine à développer des masses de racines fibreuses latérales.

Les systèmes racinaires fibreux produits dans les pots en géotextile sont plus efficaces et permettent aux plantes de mieux assimiler l’eau et de maximiser l’absorption des nutriments dans le sol environnant la masse racinaire ainsi limitée.

img_2414